ArtoGreen

Actualité

 

 

N'hésitez pas à nous faire part de votre besoin !

 

L’éco-conception est en vogue ! 

Elle part du principe que tout produit ou procédé ne peut parcourir son cycle de vie sans polluer ou consommer de l’énergie et des ressources, qu’il s’agisse de biens ou de services. Elle anticipe les demandes des consommateurs, positionne les entreprises qui sont à l’écoute, sur de nouveaux marchés. De plus en plus d’industriels intègrent dans leur cahier des charges des exigences environnementales afin de limiter les risques inhérents aux produits. De ce fait, cette démarche devient un réel outil stratégique d’innovation qui conduit les fonctions de l’entreprise proches de la conception/fabrication de produits/services à une remise en question de leur mode de fonctionnement. Elle permet ainsi d’orienter les efforts de tous afin de concevoir des solutions inédites présentant un impact limité sur l’environnement et de travailler selon une nouvelle méthodologie transversale associant la conception, le marketing, les achats, la direction technique… En ce sens, l’éco-conception représente une démarche d’avenir et un réel moteur d’innovation.

L’éco-conception est également un facteur à la fois de compétitivité entre les entreprises et de productivité pour baisser le prix de revient des produits qu’elles fabriquent. Entreprendre un processus d’éco-conception demande une réelle remise en question de l’ordre établi afin d’explorer de nouvelles voies originales et productives. Cette démarche a un fort impact sur la capacité d’innovation des entreprises. Dans certains cas, en plus des avantages liés à l’accroissement de la compétitivité et de productivité, les projets d’éco-conception sont aidés financièrement par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et peuvent être financés par différentes aides à l’innovation en entrant dans le futur Crédit d’Impôt Innovation.

Ceci dit, pour les PME/PMI, il n’est pas suffisant que l’éco-conception soit en vogue et qu’elle soit facteur d’innovation. Il est nécessaire que cette démarche soit en phase avec leur budget et la structure en place pour qu’elle soit réellement pérenne. Et pour cela, elle doit intégrer très simplement leurs programmes de développement des projets ou d’adaptation des produits existants. Puisque les choix des concepteurs et des ingénieurs process sont arrêtés, étape par étape, en liaison avec les autres exigences d’ordre technique, économique, réglementaire,…le critère environnemental, tout comme d’autres critères, se doit d’intervenir de la même manière, tout au long du processus de conception/développement.

Les solutions logicielles développées par ArtoGreen permettent d’appréhender le système de prévention des risques économiques, environnementaux et sociaux dans sa globalité, cela signifie qu’il ne faut pas dissocier les aspects terrain et les impacts produits, mais prendre en considération l’ensemble des problématiques sur la globalité des étapes du cycle de vie du produit. Cela implique aux concepteurs et ingénieurs process à composer avec les différents aspects environnementaux, sociaux et économiques des projets. La mise en perspective de ces enjeux et la confrontation des impacts du projet sont facilitées par les outils web d’ArtoGreen qui sont des outils d’aide à la décision, c’est-à-dire des outils permettant de les aider à intégrer toutes les composantes de manière à la fois rapide et simple. Par exemple, avec l’outil web ArtoProd, de nombreuses données sont rendues accessibles aux concepteurs et ingénieurs process, sous la forme de cartographies des impacts des matières et des procédés, afin qu’ils puissent disposer aisément des informations qui leurs sont nécessaires. Les procédés de fabrication sont classés en fonction de leur degré d’innocuité pour l’environnement et la sécurité et ce, par le biais des Meilleures Technologies Disponibles (MTD). Autre exemple, l’outil web ArtoACV est le seul logiciel d’Analyse du Cycle de Vie (ACV), actuellement disponible sur le marché, a pouvoir générer un affichage environnemental en termes d’impacts et de coût du produit et disposer de nombreuses fonctionnalités simulant trois scénarios différents et donnant automatiquement des pistes de leviers de réduction d’impacts.

Osez-nous demander la présentation des outils web d’ArtoGreen,

ceci est sans engagement de votre part et vous saurez pourquoi

l’éco-conception est en vogue !

 

 

Donner de la durabilité à la production

Les enjeux de l’éco-conception visent l’innovation. L’introduction de la dimension environnementale au plus tôt de la conception du produit/service, en accord avec les contraintes économiques, techniques, marketing, ... est un facteur non négligeable d’innovation. Elle introduit également la notion de responsabilité des impacts générés tout au long du cycle de vie du produit sur l’environnement et sur la société en général.

En intégrant l’impact environnemental parmi les critères de conception, l’éco-design détermine les solutions les moins impactantes à tous les niveaux du projet : du cahier des charges au concept, mais aussi lors des choix et arbitrages du projet donnant lieu aux définitions du concept produit et du scénario industriel qui seront validées par la direction lors des revues de validation de la conception/développement. Cette intégration repose sur une approche globale, à la fois multicritères (impacts sur : l’eau, l’air, les sols, les matières premières, l’énergie, etc.) et multi-étapes (toutes les étapes du cycle de vie jusqu’au traitement de la fin de vie).

Le mot design tiré de l’éco-design vient du latin designare qui signifie « marquer d’un signe distinctif ». En terme organisationnel, il s’agit donc de mettre en œuvre un processus d’éco-conception continue, intégrée au processus projets qui soit reconnu, défini par l’entreprise et affirmé par sa stratégie d’implication et de réponse aux attentes du marché. Au niveau des projets, il s’agit d’appliquer de façon systématique les éléments méthodologiques d’éco-conception intégrés au processus projets pouvant prendre différentes formes :

> Analyse du cycle de vie : analyse de la conception, de l’extraction des matières premières ou de l’utilisation de matières recyclées, de la production, de la transformation, du transport, de la distribution, de la consommation, de l’utilisation et déchets générés,

> Étude comportementale : usages, valeurs, habitudes de l’utilisateur,

> Matérialisation réfléchie : mis en œuvre, démontabilité, traçabilité, recyclabilité, matériaux et technologies « propres », renouvelables ou biodégradables,

> Durabilité : modularité, pérennité, résistance, solidité, seconde vie, intégration de la notion de service, optimisation de la durée de vie, la maintenance ou encore la logistique de récupération du produit…

 

L’entreprise a intérêt à innover en misant sur la durabilité de sa production en permettant soit une baisse des prix de ses produits ou ses services, soit un accroissement de sa marge, soit une combinaison des deux. C’est justement lors de la conception du produit/service que l’éco-conception permet de répondre à cet enjeu de durabilité de la production en minimisant leurs coûts d’usage et d’entretien. Ainsi la durabilité de la production se concentre donc sur :

> L’extraction des éléments la moins épuisante possible pour l’environnement,

> La transformation et la fabrication des éléments le plus propre possible,

> Les économies d’énergie au niveau de l’utilisation,

> Des pièces remplaçables à un moindre coût d’intervention,

> La modularité des éléments proposant au client le remplacement, la programmation, l’assistance,

> La recyclabilité du produit, …

La pratique de l’éco-conception s’inscrit dans un contexte de développement durable où la démarche d’élaboration tente de prévenir les impacts environnementaux de la production de produits/services, engendrés tout au long de leur vie, autant que les aspects sociaux qui en découle (équité intergénérationnelle, interculturelle, etc.).

 

Les actions de communication responsable

Les actions de communication responsable passent nécessairement par leur éco-conception. Aujourd’hui, les organisations et plus particulièrement leurs communicants, les marketeurs, les rédacteurs de supports publicitaires,… ne peuvent plus faire l’impasse de connaitre l’impact de leur métier sur leur environnement. Faire bien son métier de communicant c’est bien mais ce n’est plus suffisant désormais. Il faut donner du sens à la communication. Il faut lui donner de la sincérité, de l’objectivité, de la neutralité et de clarté, de la transparence et de l’efficacité.

La démarche d’éco-conception qui est un des outils importants de la RSE, va permettre à l’entreprise d’identifier les messages porteurs de sens et d’intérêts stratégiques, d’aller plus loin, de s’impliquer et impliquer les autres : Faire connaître notre politique servant les intérêts de nos clients ? Quelle est notre vision prospective en faveur d’un environnement économique et social plus sain et porteur d’avenir pour la pérennité de son organisation ? Quelles sont nos valeurs de soutien à une meilleure qualité de vie, à un meilleur avenir professionnel, à un service fonctionnel plus éco-efficace,…?

L’éco-conception propose cette faculté de mettre en perspective l’activité d’une autre manière dans une optique à 360° comprenant toutes les parties prenantes de la sphère d’influence de l’organisation. Il faut que l’entreprise fasse preuve d’une attention particulière au message que sa communication va porter. Au travers du sens et de l’intensité de son message, l’entreprise va porter une influence positive à la fois sur son marché de business mais également sur sa sphère d’écoute de l’ensemble de ses parties prenantes. En effet, elle peut engendrer l’aide au changement de comportement et le passage à l’acte des acteurs économiques et sociaux; elle peut donc favoriser et faciliter le business dans le sens de l’entreprise faisant preuve de sincérité et de profondeur dans son message. Par exemple, les acheteurs se sentiront soutenus dans leur démarche de sourcing responsable RSE.

La communication tout comme les produits et les services sur laquelle elle va porter, va devoir évoluer et aller dans le sens des volontés qui se veulent responsables. L’éco-conception va donc porter concrètement et justement sur comment je crée ? Quel impact ou quelle influence je vais générer ou réduire ? Qui vais-je vais toucher ?…et, tout cela est-il en cohérence avec les valeurs de mon entreprise ? Cette dynamique que je vais créer sera-t-elle suffisamment sincère, objective et transparente dans le but de toucher les acteurs destinataires de cette communication ? L’organisation va-t-elle récupérer des bénéfices financiers et extra-financiers ?... La démarche d’éco-conception à déployer pour répondre à tous ces enjeux doit servir le bons sens et également faire appel à des processus décisionnels et technologiques maîtrisés : comment est conçu le produit et le service ? Est-il à moindre impact sur l’environnement et la société ? Comment sont-ils fabriqués et à partir de quels matériaux ? Sont-ils durables et sobres?… donc désormais, on ne peut plus faire l’impasse de connaitre l’impact de notre métier sur son environnement. C’est à ce prix que l’aide au changement de comportement et le passage à l’acte des acteurs économiques et sociaux peuvent être réalisés et, l’éco-conception en est le moyen d’y parvenir.

 

VOUS ETES DIRIGEANT d'une TPE/PME/PMI ou DECIDEURS PUBLICS d’une petite ou moyenne collectivité ?

Aux commandes de votre activité, il vous faut relever les défis du développement de produits/services dont la qualité doit être globale et durable en réponse aux besoins de vos clients publics et privés ? Vous devez également être en veille sur votre marché et penser à vos innovations produits/services ?. Les TPE/PME/PMI et les collectivités locales sont de plus en plus concernées par les questions de citoyenneté et de responsabilité sociétale des organisations. Or vecteur de performance ou d’innovation, l’éco-conception des produits/activités/services est un outil puissant qui contribue fortement à votre business et à votre réputation commerciale. La taille ou les moyens sont-ils nécessairement un frein à votre développement ? Comment concilier les spécificités d’une TPE/PME/PMI ou d’une collectivité et les enjeux d’une démarche d’éco-conception ?

Contraintes par la loi ou vos clients publics ou privés de se conformer à des critères environnementaux ou sociaux, vous ne disposez pas nécessairement de moyens suffisants pour mettre en œuvre ces exigences ou pour prendre des engagements volontaires. Pour relever les défis auxquels vous êtes confrontés, ArtoGreen vous donne l'opportunité d'entretenir la conviction qui vous anime en mettant à votre disposition gratuitement sur un temps suffisant l’ensemble des outils logiciels web. Il vous suffit d’un coup de téléphone afin de formuler votre demande de mise à disposition d’une licence gratuite et temporaire. Vous n'imaginez pas encore tous les bénéfices que l’offre unique d’ArtoGreen peut vous apporter.

 

COMMENT ARTOGREEN REUSSIRA T IL A AUGMENTER LE CHIFFRE D'AFFAIRE DE SES CLIENTS ?

ArtoGreen veut largement contribuer à ce que ses clients réalisent une croissance externe sur d’autres domaines d’expertise demandées ou exigées des grandes entreprises donneuses d’ordre, qu’elles soient en mesure de satisfaire leur cahier des charges, de faire de bonnes propositions, de participer efficacement à leurs plans de productivité et ainsi d’intégrer les short-list de fournisseurs démontrant une croissance externe susceptible d’intéressée et d’influée le besoin de partenariat. Le rapport avec vos prescripteurs et donneurs d’ordre en qualité de fournisseurs ou de sous-traitants évoluera en votre faveur et sera compatible avec leur engagement de responsabilité durable.

L’objectif d’ArtoGreen est de démontrer la compatibilité entre l’économie réelle et la prise en compte de l’environnement dans les affaires. Il n’est évidemment pas question que les petites et moyennes entreprises et collectivités pratiquent les mêmes méthodes et les outils complexes des plus grandes entreprises car elles n’ont pas les mêmes budgets et les mêmes structures organisationnelles. Ce n’est pas non plus leur donner de nouvelles contraintes économiques et lourdeurs de mise en œuvre bien souvent engendrées par l’application des normes en vigueur sur les questions de l’environnement. Le but d’ArtoGreen est de transmettre à ses clients le plus simplement possible et à moindre coût son savoir-faire et son expérience afin que la prise en compte de l’environnement dans les produits et la fabrication ne soit pas une contrainte supplémentaire. Qu’elle soit pour les clients d’ArtoGreen, une réelle opportunité de business et de réelles sources de revenus et de valeurs ajoutées à l’instar de nombreuses entreprises.

 

METTRE EN OEUVRE LE PRINCIPAL « Think small first »

     L’une des valeurs fortes d’ArtoGreen est la mise en œuvre systématique de la simplification pour l’ensemble de son activité de service dans l’intérêt des TPE/PME et PMI et des collectivités de petites et moyennes tailles. Simplification dans son approche de la démarche d’éco-conception des produits/services, simplification dans l’évaluation des aspects produits sur l’environnement, adaptation par l’accessibilité de ses solutions web conviviales, adaptation par tous les acteurs de la conception et du développement,…

     Tous les outils et approches pensés par ArtoGreen ont été développés sur le principe « Think small first » afin de correspondre aux besoins spécifiques des TPE/PME et PMI et des collectivités de petites et moyennes tailles. Dans le domaine de l’évaluation des impacts générés par leurs produits/services, trop de méthodes, outils logiciels, de textes de normalisation,… sont en réaction à des comportements qui n’étaient pas le fait des PME. Il en résulte que, trop souvent, les TPE et les PME se voient imposer des normes et des outils logiciels qui, à l’origine, n’ont pas été élaborés en pensant à elles. L’application de ces dispositifs se révèle alors extrêmement complexe et coûteuse à mettre en place dans les entreprises et collectivités de petite taille. Leur mode organisationnel et leurs ressources sont fondamentalement différents de ceux des grandes structures. D’ailleurs, la plupart des grandes entreprises ont aujourd’hui compris l’importance de simplifier leurs méthodes et outils logiciels et sont obligées, a posteriori, d’adapter leurs outils afin de rechercher de la productivité dans leur manière d’évaluer les impacts produits.

     ArtoGreen a sans cesse recherché des solutions et des méthodes pragmatiques répondant aux multiples freins des études d’impact produits/services qui sont :

  • « C’est l’affaire d’un expert environnement ! » auquel ArtoGreen répond : «… Nos solutions web collaboratives et simplifiées peuvent être utilisées en toute autonomie par les acteurs de la conception et de la supply-chain »

 

  • « Ça coûte cher, c’est une méthode dédiée aux grandes entreprises ! » auquel ArtoGreen répond : « …Nos méthodes et outils web divisent par 10 les coûts d’intégration des méthodes classiques d’éco-conception et d’ACV»

 

  • « C’est complexe … ça prend trop de temps …! » auquel ArtoGreen répond : « … Nos méthodes et outils web intègrent les forces des outils d’expert d’ACV et évitent leurs faiblesses de mise en œuvre et d’interprétation, vecteurs de gain de temps et de productivité des études »

 

     C’est pourquoi les TPE/PME et PMI et les collectivités de petites et moyennes tailles ne sont pas considérées par ArtoGreen comme l'exception mais constituent le cœur même du principe « Think small first ». Ceci signifie que tout notre service est en premier lieu pensé pour les PME et moyennes collectivités et non adapté pour elles après coup et après « coûts ».

 

PRISE DE CONSCIENCE CROISSANTE

      A l'heure d'une prise de conscience croissante des décideurs publics et privés, des consommateurs et des usagers, de l'impact des biens et services sur l'environnement et sur la société, il devient urgent pour toutes les entreprises et les collectivités d'intégrer dans leurs affaires une véritable démarche d'éco-conception. ArtoGreen, au travers de son expérience industrielle et de ses solutions logicielles en ligne, vise à répondre de manière pragmatique et adaptée, aux questions opérationnelles que se posent l'ensemble des acteurs clés dans leur projet de développement ou de recherche de productivité. 

      Depuis son lancement, de nombreuses organisations ministérielles, institutionnelles, de formation par alternance, syndicats professionnels, collectivités locales et entreprises font déjà confiance à ArtoGreen. Chacune d'entre elles se reconnaîtra et nous voulons vivement les remercier pour leurs contributions.

      Notre offre unique tant au niveau de son faible coût de mise en oeuvre qu'au niveau de ses atouts concurrentiels et novateurs, représente une formidable opportunité de créer de la valeur interne et externe tout en gagnant des espaces nouveaux de marchés et en compétitivité grâce à la baisse des coûts de conception, de fabrication ou d'exploitation. Les solutions web développées par ArtoGreen couvrant toute la supply chain tant dans le domaine de l'aménagement urbain et de la construction que dans celui des produits/services, modifient et/ou renforcent la prise de décision des décideurs dans la logique de Responsabilité Solidaire et d'Eco-innovation.

      Même dans un contexte économique difficile, le développement des affaires ne doit pas remettre en cause le besoin du vivre ensemble dans des logements et des quartiers durables, le besoin de mieux produire et mieux consommer des produits/services si l'urgence d'assurer ses affaires dans des conditions de prélèvement minimum des ressources naturelles et d'efficacité énergétique est prise en compte.